AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexionProtéger les insectes, c’est protéger notre futur   Mdujou10Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   Mercja10

Répondre au sujet
Partagez
 

 Protéger les insectes, c’est protéger notre futur

Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin
Mili

Féminin Zodiaque : Bélier Nombre de messages : 32892
Age : 69
Date d'inscription : 11/07/2006

Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   Empty
MessageSujet: Protéger les insectes, c’est protéger notre futur    Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   EmptyLun 15 Juil 2019 - 14:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Protéger les insectes, c’est protéger notre futur
Danièle Boone

« Protéger les insectes et plus largement la nature, c’est protéger l’Homme et son avenir », écrit l’autrice de cette tribune. Et cela passe par quelques gestes simples : leur donner de l’eau, éliminer tous les biocides, laisser pousser des herbes folles dans son jardin...

Danièle Boone est journaliste, écrivaine et photographe, spécialiste de l’environnement et du voyage. Elle est notamment l’autrice de Sauvons les oiseaux (Rustica Éditions, 2019) et Accueillir les insectes dans mon jardin (Éd. Jouvence,2019).

Ciel bleu, soleil resplendissant, deux énormes pieds de lavande en fleurs : les conditions sont idéales pour les papillons. Chaque jour, je les compte. Le plus gros score : deux piérides, quatre belles-dames et un amaryllis. La prairie, elle aussi, est généreuse : scabieuse, achillée millefeuille, séneçon, verveine sauvage, ombellifères. Une dizaine de demi-deuil seulement et quelques amaryllis. Du jamais vu depuis neuf ans que je vis dans ce coin encore préservé de ce qui reste du bocage berrichon. Les papillons s’évanouissent à grande vitesse et, plus généralement, tous les insectes. Où est passée cette joyeuse vie ? À coups de pesticides, d’engrais et de machines, l’agriculture industrielle détruit tout. Des chercheurs allemands ont mesuré une diminution de 75 % des insectes en 27 ans dans les réserves naturelles pourtant protégées et, selon une étude australienne publiée en février 2019, le taux d’extinction des insectes est huit fois supérieur à celui des autres espèces animales.

Pourtant à l’évidence, cela préoccupe fort peu les puissants de ce monde qui continuent à voir à court terme pour faire gonfler encore leurs bourses déjà bien rondes. Plus grave sans doute, une majorité de la population ne se rend absolument pas compte de cette évolution dramatique. Pour eux, tant que l’herbe est verte et les arbres debout, la nature se porte bien. Et puis tant mieux si ces petits animaux agaçants, urticants ou piquants sont moins nombreux. Ben voyons donc !
Chaque maillon de la chaîne doit être préservé sinon le système entier est désorganisé

Les insectes disparaissent mais les oiseaux, les chauves-souris, les amphibiens, les reptiles et même les fleurs sauvages aussi. De fait, tout est lié : les fleurs sont fécondées par des insectes butineurs, les plantes nourrissent des herbivores qui nourrissent à leur tour des carnivores, leurs déchets sont recyclés par de petites bêtes et retournent à la terre sous forme d’un engrais grâce auquel poussent les végétaux. Chaque maillon de cette chaîne alimentaire doit être préservé, sinon c’est le système entier qui est désorganisé. « La biodiversité est un sujet aussi important que le changement climatique et nous ne pouvons gagner cette bataille qu’en œuvrant sur tous les leviers », a déclaré le président Macron le 6 mai dernier. Un effet d’annonce de plus, mais ce qu’il faut de toute urgence, ce sont des actes forts, l’interdiction par exemple de tous les pesticides de synthèse comme le prône le mouvement des coquelicots initié par Fabrice Nicolino et l’association Générations futures. Mais qui, parmi nos élus, se soucie vraiment de l’avenir de la planète au-delà des élections ou de la prochaine crise économique ?

Pour aider les insectes, pensez à leur donner à boire.

L’enjeu planétaire est connu. Protéger les insectes et plus largement la nature, c’est protéger l’Homme et son avenir. Jamais on n’a détruit la vie aussi vite et aussi fort. Face à l’incapacité de notre civilisation à retrousser sérieusement ses manches, ne soyons pas pour autant « aquoibonistes » et retroussons les nôtres, individuellement. Ce ne sera pas vain même si pour certaines espèces déjà disparues, il est trop tard.

Chacun à notre niveau, nous pouvons participer pour préserver ce qui reste en faisant de son espace de vie, un lieu de dialogue et de paix entre l’humain et le sauvage. Laissons pousser des herbes folles dans notre jardin, plantons une haie, et, bien sûr, éliminons tous les biocides y compris dans nos maisons même ceux qui sont naturels comme le pyrèthre, un insecticide certes non rémanent mais qui tue par contact tous les insectes sans distinction, ravageurs comme auxiliaires. Cessons d’être un singe nu qui se prend pour Dieu. Faisons confiance à la nature, laissons la tranquille, ne la pillons plus. L’heure est au choix entre le respect du vivant ou son anéantissement par le consumérisme.
Mettez de l’eau à disposition des insectes tout au long de l’année

Accueillir les insectes et plus largement la biodiversité dans son jardin, sur son balcon ou même sur le rebord d’une fenêtre, c’est vraiment à la portée de tous. Il suffit d’y laisser pousser quelques fleurs sauvages, d’offrir le gîte et le couvert en quelque sorte, et surtout de mettre à disposition de l’eau tout au long de l’année et pas seulement par temps chaud et sec. Le bain des oiseaux fait désormais partie des gestes connus en faveur de l’avifaune, mais qui pense à installer un bistrot pour les insectes ? Comme tous les êtres vivants, les insectes ont besoin de boire. Certaines espèces ont également besoin d’eau pour confectionner le mortier qu’elles utilisent pour bâtir ou clore les cellules dans lesquelles vivront leurs larves. Ces abreuvoirs doivent être de faible profondeur sous peine de noyade, tout en vérifiant régulièrement le niveau car, en plein été, l’eau s’évapore rapidement. L’astuce est de mettre des cailloux ou des billes d’argile ou de verre dans un récipient, pour que les insectes puissent se poser et boire sans risque, tout en maintenant une réserve d’eau suffisante.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lejardindureve.com
Perline
Admin
Admin
Perline

Féminin Nombre de messages : 8848
Date d'inscription : 22/12/2006

Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   Empty
MessageSujet: Re: Protéger les insectes, c’est protéger notre futur    Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   EmptyMar 16 Juil 2019 - 1:57

Absolument... pour info, je n'aime pas les vers de terre, bref tout ce qui rampe mais bon, je sais que c'est bon pour la terre...
Le hic c'est qu'ils ne devraient pas sortir de la terre lorsque je jardine...

Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   3373013671
Revenir en haut Aller en bas
Mili
Admin
Admin
Mili

Féminin Zodiaque : Bélier Nombre de messages : 32892
Age : 69
Date d'inscription : 11/07/2006

Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   Empty
MessageSujet: Re: Protéger les insectes, c’est protéger notre futur    Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   EmptyMar 16 Juil 2019 - 15:08

Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   231365


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lejardindureve.com
Contenu sponsorisé




Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   Empty
MessageSujet: Re: Protéger les insectes, c’est protéger notre futur    Protéger les insectes, c’est protéger notre futur   Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Protéger les insectes, c’est protéger notre futur
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Jardin du Rêve :: Libre accès :: Accès libre :: Le Monde Positif-
Répondre au sujetSauter vers: