AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionRécit d'un rêve lucide  Mesjou14Récit d'un rêve lucide  Mesres10

Répondre au sujet
Partagez
 

 Récit d'un rêve lucide

Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin
Mili

Féminin Zodiaque : Bélier Nombre de messages : 31320
Age : 69
Date d'inscription : 11/07/2006

Récit d'un rêve lucide  Empty
MessageSujet: Récit d'un rêve lucide    Récit d'un rêve lucide  EmptySam 2 Mar 2019 - 15:07

que vous inspire ce récit ?

Il s'agit d'un récit de rêve lucide trouvé sur le net ; quelles réflexions vous inspire-t-il ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Un rêve lucide dangereux

Cette autre nuit, je retrouve une présence féminine familière. Nous ne nous connaissons pas dans le monde physique mais nous voyageons régulièrement ensemble dans le monde astral lors de notre sommeil. C’est une reconnaissance vibratoire qui nous lie.

Nous décidons d’explorer un lieu dans l’astral. Je sais y être déjà allé mais ma mémoire n’en a pas gardé le souvenir conscient. Nous nous retrouvons dans une prairie ensoleillée. Tout est paisible et verdoyant. Nous nous dirigeons vers une charmante maison isolée où s’affairent de nombreuses présences. Je parle de présences car dans les premiers temps de ce voyage astral, je ne les vois pas prendre une forme dense. Je sais que ces entités en ont la capacité polymorphique. Elles restent simplement des présences indicibles. Elles nous accueillent avec enthousiasme.

L’une des présences dit à ma compagne de voyage astral que rare sont ceux qui s’aventurent jusque-là. Habituellement, ce sont elles qui vont à la rencontre des humains dans leur sommeil. Elles nous expliquent jouer à reproduire ici une scène de vie humaine. Elles ont collecté des formes-pensées que nous avons créées. Ces formes-pensées sont la manifestation dans l’astral des objets que nous concevons dans la vie quotidienne du monde physique. Ce sont ici leur contre-partie éthérique. Ces présences évanescentes s’amusent à les manipuler. Avec une attitude presque enfantine, elles s’imaginent imiter notre usage de ces objets. Je me rends compte qu’elles sont parfois loin d’en comprendre leur fonction première. La scène prend un aspect ubuesque. Je les vois s’amuser à préparer une plate bande fleurie avec des ustensiles de cuisine. Elles me pressent de toute part pour que je leur montre comment utiliser tel ou tel outil ou que je leur révèle la raison d’être d’un objet.

Alors que je me laisse prendre à leur enthousiasme à explorer l’usage de nos objets du quotidien, je ressens l’agitation de mon amie. Elle me dit que nous ne devrions pas être là, que ses guides l’avaient mise en garde. Je me souviens clairement de son avertissement cette nuit-là.

Dix minutes passées sur ce monde donne un temps écoulé de 4 heures dans le monde physique à la surface de la Terre.

Les présences me charment pour que je reste auprès d’elles. L’inquiétude palpable de mon amie me décide à annoncer mon départ. À l’insistance de plus en plus marquée de ces entités se succèdent des pointes d’injonction. Elles commencent à se densifier en des formes humanoïdes pour m’entourer et me retenir. Dès que nous nous mettons à fuir, leur apparence se mute en des faciès quasi démoniaques. Elles ne nous donnent pas immédiatement la chasse.

Ne pouvant repasser par là où nous sommes arrivés, je connais instinctivement une porte de sortie. En nous éloignant de cette maison faussement idyllique, nous parvenons rapidement au bord de ce monde miniature. Un précipice sans fond le délimite. Une arche de pierre étroite l’enjambe pour rejoindre l’autre bord de la crevasse. Un enchevêtrement de broussailles encombre cet horizon étroit. Une masure décrépie en émerge péniblement.

Ma compagne de voyage doute de cette issue. J’insiste en lui disant que ce n’est qu’une projection holographique d’une porte de sortie de ce monde astral. Elle est volontairement peu avenante.

Une fois au bord de l’arche de pierre, les présences tentent finalement de nous y rejoindre. Alors que mon amie s’engage doucement sur l’arche, je m’entends la mettre en garde. Je lui dis que la traversée n’est pas sans risque, qu’elle doit courir le plus vite possible sans se laisser impressionner par ce qui va apparaître.

Alors que nous nous apprêtions à nous engager sur le parapet, de jolies plantes éclosent et fleurissent sur l’étroit passage. Les présences me susurrent le message que ce serait dommage de les piétiner pour franchir le pont. Je sens au fond de moi qu’il faut que nous traversions. En posant précautionneusement un pied, toutes les fleurs sur le tablier du pont se fanent subitement. Nous nous mettons à courir le plus vite possible. De nouvelles plantes poussent. Cette fois-ci, elles ont l’aspect de longues et étroites feuilles acérées. Elles sont d’un vert translucide. Plus je cours, plus elles obstruent le passage. Elles sont réellement blessantes. Je ressens vraiment une douleur, pas une illusion de douleur. Elles blessent mon corps énergétique. J’enjoins mon amie à ne pas ralentir, je la pousse devant moi alors qu’elle veut rebrousser chemin. Une fois le pont franchi, on se tient la main et je touche la poignée de porte de la fermette en ruine.

Je me sens de nouveau léger. Je vole et redescends vers la surface de la Terre. Nous nous retrouvons au-dessus d’une rue du centre-ville de Montréal. Au-dessus de moi, il y a un point de passage vers certains sous-plans de l’astral. Nous sommes nombreux à en revenir.

Je me retrouve à survoler cette rue que je reconnais. Le jour n’est pas encore levé. Je vois quelques badauds s’affairer de-ci de-là. Un mur invisible nous bloque l’accès à notre monde. Je réalise avoir gardé en main l’une de ces contre-parties éthériques prise dans l’astral. C’est cet objet issu de ce monde astral qui m’empêche de franchir ce mur. Dès que je m’en déleste, je peux franchir cette barrière énergétique. Je retrouve les sensations propres à une projection astrale classique dans notre dimension. Mais deux des entités nous ont suivi.

Mon amie me dit qu’elle retourne réintégrer son corps non loin de là. En pensant au mien, je suis immédiatement à Québec flottant au-dessus de mon lit. Je retourne alors dans mon corps physique tout en douceur. Je prends une position allongée identique à celle de mon corps dans le lit, et je descends doucement. C’est très agréable.

Une fois la fusion faite, je prends le temps d’aligner mon véhicule astral avant la reconnexion complète. C’est comme être dans son corps de matière sans ressentir la surface de celui-ci, l’épiderme. Je me branche en tout point de manière simultanée. Je retrouve la pesanteur physique mais je me sens vraiment bien dans mon corps. Plutôt que d’ouvrir les yeux, je prends le temps de remercier mon corps physique pour être mon véhicule dans mon incarnation. Puis, même étant sorti de ce rêve lucide, la douleur ressentie lors de la traversée du pont se rappelle à moi.

Un bruit sur ma table de chevet attire mon attention. Il est semblable à quelqu’un qui donne de rapides coups avec son poings fermé. L’entité souhaite me faire savoir qu’elle m’a suivi jusque chez moi. Cependant, je sens qu’elle repart très rapidement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lejardindureve.com
Dania
Modérateur
Modérateur
Dania

Féminin Nombre de messages : 4373
Localisation : A la campagne!
Date d'inscription : 15/02/2014

Récit d'un rêve lucide  Empty
MessageSujet: Re: Récit d'un rêve lucide    Récit d'un rêve lucide  EmptyDim 3 Mar 2019 - 14:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Merci Mili pour ce très beau rêve.


Tout acte d’amour est une œuvre de paix, si petit soit-il (Mère Térésa)
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
 
Récit d'un rêve lucide
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» reve lucide par volonté
» [wikilivre] Le rêve lucide
» méthode Wild - reve lucide
» le reve melanger a l'astral
» Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux.

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Jardin du Rêve :: Libre accès :: Accès libre :: Le Monde Positif-
Répondre au sujetSauter vers: