AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexionLe dolmen de Jentilarri Mesjou14Le dolmen de Jentilarri Mesres10

Répondre au sujet
Partagez
 

 Le dolmen de Jentilarri

Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin
Mili

Féminin Zodiaque : Bélier Nombre de messages : 31695
Age : 69
Date d'inscription : 11/07/2006

Le dolmen de Jentilarri Empty
MessageSujet: Le dolmen de Jentilarri   Le dolmen de Jentilarri EmptyLun 11 Fév 2019 - 16:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le dolmen de Jentilarri (Hathuwolf Harson)

La façade atlantique européenne, du nord au sud, nous a livré une quantité impressionnante de menhirs, cromlechs, et dolmens, des témoins archéologiques de la religiosité de nos ancêtres païens avant l’arrivée des Indo-Européens. Ce paganisme-là était très orienté vers les cultes de fécondité et fertilité, vers les principes d’abondance et de croissance. La Terre-Mère y était particulièrement vénérée. La très ancienne tradition païenne des Basques remonte très probablement à ce lointain passé européen. Outre leur langue qui est antérieure aux Indo-Européens, leurs propres légendes ont conservé en grande partie cette religiosité issue de l’ancien néolithique.
Ici nous n’allons pas voir une ancienne légende basque, mais plutôt une légende somme toute récente puisqu’elle remonte au moyen âge, à l’époque de la christianisation tardive des Basques. Elle a été certainement l’œuvre de Basques fraîchement convertis (de grès ou de force). Cette légende est cependant très intéressante car elle est un témoignage direct de cette sombre époque où les Chrétiens obligeaient les Païens à renier les Dieux de leurs ancêtres. On ressent à travers cette courte légende tout le drame de ce passage historique où les Païens ont dû se retirer du monde, s’occulter face à la venue d’un nouveau dieu imposé par la force, un dieu étranger importé d’Israël.
C’est au pays basque espagnol que nous invite ce voyage, dans le très beau massif montagneux d’Aralar, à la limite de Navarra. Cette sierra regorge de restes mégalithiques nombreux, témoins d’un riche passé hérité du néolithique ancien. Un des dolmens les mieux conservés est celui de Jentilarri, un dolmen entouré d’une légende particulière.
Tout d’abord, attardons-nous sur ce nom de «Jentilarri», car il nous conduit tout droit vers ceux que les chrétiens appellent les «Jentiles» en espagnol, et «Gentils» en français. Ce terme biblique désigne tout simplement les Païens, c’est-à-dire les polythéistes, ceux qui vénèrent des Dieux multiples contrairement aux monothéistes qui ne croient qu’en un seul dieu et une seule vérité unique. Dans l’imaginaire tardif du moyen âge chrétien, les Païens ont été souvent représentés comme des Géants, plutôt brutes et primitifs, vivant retirés au plus profond de la nature sauvage. Les Jentiles basques n’échappèrent pas à cette vision christianisée. Voici donc ce que dit cette légende du dolmen de Jentilarri :
Lorsque naquît chez les Juifs un certain Yéshoua Ben Joseph, plus tard connu sous le nom de Jésus-Christ, on dit des Païens (Gentils-Jentiles) qu’ils jouaient sur les flancs d’une montagne d’Aralar. Tout d’un coup à l’horizon apparut une lueur blanche resplendissante sous forme de nuage. Les Païens prirent peur car ils n’avaient jamais vu un tel phénomène céleste. Ils se rendirent en courant auprès du sage de leur clan, celui qui avait jusqu’à là maintenu la cohésion de leur sang, de leurs Dieux, et de leur héritage plusieurs fois millénaire. Lorsque le sage ouvrit ses yeux et put voir le grand nuage brillant, il se mit à parler de la sorte: «Notre race arrive à sa fin car Kixmi (le christ) est né ! Notre race est appelée à disparaître. Lancez-moi au fond des gorges, dans le profond gouffre». Et ainsi fut fait. Les Païens le précipitèrent vers sa mort. Puis, ils se mirent à fuir en direction de l’Ouest, le coucher du soleil, la mort… Quand ils arrivèrent dans la vallée d’Arraztaran, ils trouvèrent un ancien dolmen de leurs ancêtres. Ils se cachèrent sous la grande dalle du dolmen. Plus personne depuis ne les a jamais revu, et, ce dolmen conserva le nom de Jentilarri faisant référence aux Païens qui se sont occultés à cet endroit, dans le profond labyrinthe qui mène vers le mystérieux monde des forces chtoniennes.

Hathuwolf Harson


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lejardindureve.com
 
Le dolmen de Jentilarri
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» dolmen de la cova d'en Daina
» Dolmen en corse
» Dolmen de la Joselière
» CROSSAC
» presentation

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Jardin du Rêve :: Libre accès :: Accès libre :: Le Monde Positif-
Répondre au sujetSauter vers: