AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Répondre au sujet
Partagez | 
 

 Les faux souvenirs

Aller en bas 
AuteurMessage
Mili
Admin
Admin
avatar

Féminin Zodiaque : Bélier Nombre de messages : 30075
Age : 68
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Les faux souvenirs   Lun 8 Oct 2018 - 15:09

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Les faux souvenirs

La suggestion et l'imagination créent des souvenirs d'événements qui ne se sont jamais produits.

En 1986, Nadean Cool, aide-soignante dans le Wisconsin, consulte un psychiatre parce qu’elle ne parvient pas à faire face à un traumatisme vécu par sa fille. Au cours du traitement, le thérapeute utilise l’hypnose et d’autres techniques de suggestion pour savoir si N. Cool n’aurait pas elle-même été maltraitée et si elle n’en aurait pas refoulé le souvenir. Après quelques séances, N. Cool est convaincue qu’elle a effectivement été utilisée par une secte satanique qui lui aurait fait manger des bébés, l’aurait violée, lui aurait fait avoir des rapports sexuels avec des animaux et l’aurait forcée à regarder le meurtre de son ami âgé de huit ans. Le psychiatre finit par lui faire croire qu’elle a plus de 120 personnalités – enfants, adultes, anges et même un canard – en raison des abus sexuels et de la violence dont, enfant, elle a été victime. Le psychiatre pratique plusieurs séances d’exorcisme, dont une qui dure cinq heures et comprend une aspersion d’eau bénite et des hurlements destinés à faire sortir Satan de son corps.

Lorsque N. Cool comprend finalement qu’on lui instille de faux souvenirs, elle poursuit le psychiatre en justice. En mars 1997, après cinq semaines de procès, l’affaire se règle à l’amiable par une indemnité de 12 millions de francs versés par le psychiatre.

N. Cool n’est pas la seule à qui une thérapie douteuse a donné de faux souvenirs. Dans le Missouri, en 1992, un confesseur aida Beth Rutherford, une jeune femme de 22 ans, à se souvenir qu’entre 7 et 14 ans elle avait été régulièrement violée par son père pasteur, quelquefois aidé par sa mère, qui la tenait. Encouragée par le prêtre, B. Rutherford se souvint qu’elle avait été enceinte deux fois de son père, qui l’avait forcée à avorter seule, à l’aide d’un portemanteau. Lorsque ces accusations furent rendues publiques, son père dut abandonner son ministère, mais des examens médicaux révélèrent que la jeune femme était encore vierge et n’avait jamais été enceinte. En 1996, elle poursuivit le prêtre, qui fut condamné à une peine de six millions de francs.

Un an auparavant, deux tribunaux avaient condamné un psychiatre du Minnesota pour avoir induit de faux souvenirs chez deux de ses patientes, au cours de traitements par hypnose et par administration d’une drogue : les deux femmes avaient fini par «se souvenir» de sévices qui leur auraient été infligés par des membres de leur famille.

Ainsi, dans les quatre cas considérés, les patientes ont cru se souvenir de mauvais traitements subis durant leur enfance, mais elles ont pu ultérieurement montrer que ces souvenirs étaient erronés. Comment établir l’authenticité de souvenirs de maltraitance infantile? Sans corroboration, la différence entre les vrais et les faux souvenirs est difficile. Aujourd’hui, la fausseté n’est établie que lorsque les faits contredisent les souvenirs, par exemple lorsqu’un examen médical réfute une remémoration, fût-elle explicite et détaillée, de viol et d’avortement.

La désinformation

Pourrait-on trouver d’autres moyens de distinguer les vrais souvenirs des faux? Et pourquoi des personnes en viennent-elles à imaginer de faux souvenirs aussi élaborés? Plusieurs équipes de psychologie expérimentale explorent ces phénomènes et montrent comment on parvient à inculquer de faux souvenirs.

Mes recherches sur les distorsions de la mémoire remontent au début des années 1970, lorsque j’ai commencé à étudier les effets de la désinformation. Ces études montrent que, lorsque que l’on donne à des témoins d’un événement des informations nouvelles et erronées concernant ce dernier, leurs souvenirs sont souvent transformés. Dans une expérience, nous faisions assister des sujets volontaires à un faux accident automobile, à un carrefour où se trouvait un panneau «stop». Puis on suggérait à la moitié des sujets que le signal était en fait un panneau «cédez le passage». Lorsque l’on demandait ensuite de quel panneau les sujets des deux groupes se souvenaient, on observait que ceux qui avaient subi la suggestion se souvenaient plutôt d’un «cédez le passage» ; en revanche, ceux qui n’avaient pas subi de désinformation se souvenaient mieux du panneau.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lejardindureve.com
Maria
Astre
Astre
avatar

Féminin Zodiaque : Lion Nombre de messages : 3275
Age : 37
Date d'inscription : 09/02/2012

MessageSujet: Re: Les faux souvenirs   Lun 15 Oct 2018 - 12:45

Revenir en haut Aller en bas
Mili
Admin
Admin
avatar

Féminin Zodiaque : Bélier Nombre de messages : 30075
Age : 68
Date d'inscription : 11/07/2006

MessageSujet: Re: Les faux souvenirs   Lun 15 Oct 2018 - 14:20



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
https://www.lejardindureve.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les faux souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les faux souvenirs
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les ravages des faux souvenirs - Brigitte Axelrad + vidéo édifiante.....
» Jésus nous informe des faux prophetes....
» Faux Miel
» NOUVEAU : Napoléon, le faux pas espagnol
» Une fausse étoile pour un faux Christ

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Le Jardin du Rêve :: L'actualité du moment-
Répondre au sujetSauter vers: